Bonjour à tous,

J'arrête le sucre ! L'Atelier au soleil

 

Cet article sera le dernier de la série sur mon expérience « arrêt du sucre ».

Pour rappel, j’ai débuté ce que j’appelle cette expérience après avoir lu le livre de Danièle Gerkens, dans lequel elle mentionne tous les bienfaits constatés et ressentis suite à sa propre expérience d’arrêt du sucre pendant 1 an.

J’avoue en avoir attendu les mêmes bienfaits avec impatience.

Bienfaits que je n’ai pas ressentis.

C’est au bout d’un mois et demi de « sevrage » que la journaliste a noté un mieux sur sa peau.

Alors, côté peau, je pars de loin, je n’ai pas une belle peau  et ce n’est pas l’arrêt du sucre qui va en changer la nature mais j’espérais une petite aide de ce régime sans sucre.

Grande déception : au bout de quatre mois d’arrêt du sucre, je n’avais jamais eu la peau en aussi mauvais état : boutons épars, rougeurs et autres gracieusetés ont joyeusement fleuri sur mon visage pour le printemps.

 

Quant à la perte de poids : nada. Si je ne fais pas un petit effort sur l’ensemble de mon alimentation, l’arrêt du sucre en lui-même ne m’apporte rien.

 

Alors, oui, j’avoue avoir connu quelques périodes de « craquage » : un weekend entre amis, une sortie, et je ne vous parle pas des glaces dont les copains ont rempli notre congélateur ce mois d’août. Je suis gourmande et j’aime le sucré, c’est impossible difficile de résister mais je ne pense pas que cela explique la totale absence de résultat au bout de huit mois.

Je pense plutôt que je n’ai pas, à la base, la même alimentation que Danièle Gerkens : je consommais plutôt des sucres « cachés », en faible quantité et beaucoup moins de sucres « directs » : Danièle semblait consommer plus de pâtisseries et de gâteaux et ce, plus régulièrement (des madeleines au goûter, etc.), aliments que je consomme au final très peu souvent et certainement pas toutes les semaines. Alors oui, peut-être pas mal de chocolat (que j’ai drastiquement diminué, pour le coup) mais peu de sucre ajouté en-dehors de ça, en fait.

Je ne remets pas en cause les témoignages que j’ai pu lire sur Internet de personnes ayant constaté de supers effets positifs sur leur poids, leur peau, leur santé après un mois ou une semaine (oui, oui, une semaine !) d’arrêt. Cela s’explique très certainement pour des personnes qui font une grande consommation de sucres ajoutés. Encore une fois, même si je consommais plus de sucres que ce que je pensais du fait de tous ces sucres cachés dans mon alimentation, je pense que ma consommation de produits sucrés en règle générale était déjà très largement au-dessous de la moyenne nationale.

J’ai donc décidé de ne pas poursuivre l’expérience en elle-même et de reprendre mon alimentation précédente en y ôtant juste les plats industriels et reprendre le chocolat à doses  raisonnables, ce qui ne s’avérera  pas si difficile que ça.

En effet, j’avais tendance à beaucoup manger de chocolat, quasi exclusivement du Nestlé Noir Dessert. J’en ai racheté après 8 mois d’arrêt total et je n’ai pas réussi à en manger plus de deux carrés : je l’ai trouvé dégueulasse ! Oui oui ! Trop sucré et trop gras, je ne l’utilise plus que pour les desserts… Du coup, quand j’ai une grosse envie de chocolat, je me fais un mug cake… sans y ajouter de sucre…

Et comme, en alimentation comme en tout, j’ai tendance à prôner la juste mesure, plutôt que de me priver à vie de tout sucre ajouté, je vais continuer avec ma consommation actuelle, qui peut effectivement connaître des pics (été, Noël) mais ne semble pas jouer sur ma santé.

Et vous, vous avez essayé de manger moins sucré ou carrément sans sucre ?

A bientôt

Bises

Cécile