Bonjour à tous,

Depuis début février, je m’astreins à une petite expérience que je compte mener sur plus long terme : arrêter le sucre. 

J'arrête le sucre ! L'Atelier au soleil

Je n'ai pas souhaité ouvrir un deuxième blog pour relater cette expérience et profite de mon blog de loisirs créatifs pour la partager avec vous. 

Quel est le but de cette expérience ? Elle m’a été inspirée par Danièle Gerkens, qui l’a elle-même suivie pendant 1 an et l’a racontée dans son livre : Zéro sucre : mon année sans sucre.

Je suis tombée tout à fait par hasard sur le témoignage de Danièle Gerkens et les quelques explications données dans la courte interview que j’ai lue ont trouvé un écho en moi : depuis quelques temps déjà, je m’interroge sur la trop forte présence du sucre dans l’alimentation de l’occidental moyen du XXIè siècle. J’ai déjà pu constater son effet addictif sur moi. S’y ajoutent les quelques études scientifiques qui commencent à être visibles parlant du sucre comme d’un « poison » au même titre que le tabac ou l’alcool (bon, certaines existent depuis longtemps, mais je n’en entends parler que maintenant).

Danièle Gerkens a également fait part de l’amélioration de l’état de son allergie aux pollens après plusieurs mois d’arrêt du sucre. Souffrant depuis des années d’une rhinite chronique, je me suis demandé si, cette rhinite étant très probablement d’origine allergique également (j’ai un terrain favorable), l’arrêt du sucre aurait un effet sur elle. Ou pas.

Et enfin, je l’avoue, j’ai également été attirée par le fait que l’auteur indique avoir perdu du poids sans faire autrement attention à son alimentation ou augmenter sa dose de sport. C’est tentant, non ?

Il ne s’agit pas pour moi de stopper toute consommation pour le reste de ma vie mais, dans un premier temps, de « sevrer » mon corps du sucre ajouté que nous consommons en trop grande quantité et dans un deuxième temps, de reprendre une consommation plus raisonnée, notamment en arrêtant de consommer les sucres dits « cachés » en les traquant et les repérant mieux, aussi.

Alors, arrêter le sucre, késako ? Dans cette expérience, le mot sucre correspond au sucre « ajouté » à nos préparations, qu’elles soient industrielles ou artisanales. Il ne s’agit pas d’arrêter de manger des fruits ou de cesser toute consommation de glucide. Non. Juste de traquer tout le sucre « ajouté » : dans les pâtisseries, viennoiseries, bonbons, ce qui semble évident, dans l’alimentation industrielle, et cela est déjà moins évident car ça fait pas mal d’étiquettes à regarder de près lorsque l’on fait ses courses ! Même (ou plutôt surtout) sur des produits où l’on ne s’attend pas à trouver du sucre ajouté.

Je pense que l’un des grands avantages de cette petite expérience sera de me pousser à mieux regarder ce que j’ingère et mieux me renseigner sur la composition des produits transformés que j’achète : je traquais déjà l’huile de palme, j’ajoute le sucre aux ingrédients non souhaités dans mon alimentation.

N’hésitez pas à me faire part de vos propres essais et expériences sur le sujet !

A bientôt pour la suite de cette expérience.

 

Bises

Cécile