Bonjour à tous,

Ca y est ! Je me suis remise aux perles. Mais pas tout à fait celles que j'ai l'habitude de faire.

Mon amie Danièle nous avait invités Sébastien et moi à aller lui rendre visite dans sa nouvelle maison. J'y étais attendue de pied ferme par Anaïs, 7 ans, à qui sa maman avait offert un métier à tisser les perles Hello Kitty. Très exactement "L'atelier des colliers" de Clementoni (photo trouvée sur Internet mais c'est bien le même produit) :

$(KGrHqVHJBsF!jySZ!BQBQfoTokZnQ~~60_35

En effet, ni Anaïs, ni même Danièle n'avaient réussi à utiliser la chose. Et pour cause.

Passons sur le fait que le fabricant ne doit pas beaucoup fréquenter de petites filles de 7 ans pour penser que l'une d'elles peut avoir la dextérité et l'habileté pour réussir seule ou presque un tissage de ce type. Passons sur le fait que la décoration "Hello Kitty" sur les deux côtés du métier (qui sert aussi à le maintenir) gêne l'utilisation dudit métier. Passons sur le fait que les quelques perles fournies, en plus d'être toutes mélangées dans un seul sachet non refermable (que fait-on des perles restantes une fois le sachet ouvert ?) ne sont même pas suffisantes pour pemettre de réaliser les 6 ou 7 modèles présentés sur le mode d'emploi.

Mais si Danièle (qui a quelque peu passé les 7 ans, je dois l'avouer... et je le peux puisqu'on a le même âge ;-)) n'est pas parvenue non plus à utiliser ce métier, c'est que la chose en question est particulièrement mal conçue. Notamment, il n'y a aucun moyen de maintenir les fils tendus entre les peignes afin de permettre un tissage propre. Voire, afin de permettre le tissage, tout simplement.

Je n'avais pas mon appareil photo avec moi et ne peux donc vous montrer le bracelet que j'ai fini par réussir à faire pour Anaïs après plus d'une heure de travail et d'énervement mais ce message est avant tout un conseil : n'achetez pas ce produit. Et, j'imagine, les autres produits de la marque/du fabricant, même si j'avoue ne pas avoir testé toute la gamme.

On peut aussi regretter que les perles fournies avec le métier à tisser soient des perles en plastique. Anaïs les trouve jolies car elles sont facettées et captent la lumière mais je regrette le temps où les perles fournies avec ce type de jouet étaient de vraies perles de verre. Il est vrai que le métier que j'avais reçu était prévu pour des enfants plus grands et donc plus habiles. Ces perles-ci sont un peu plus grosses et plus faciles (hum !) moins difficiles à appréhender pour des petites mains que les perles de verre, sans doute.

J'ai bien peur qu'Anaïs ne puisse jamais réellement utiliser ce métier à tisser, ce qui est fort dommage. Encore une vocation contrariée...

Merci à Anaïs de m'avoir donné l'envie de ressortir mes perles !

A bientôt pour de nouvelles réalisations...

 

Bises

Cécile