Bonjour à tous,

Je ne suis pas très active sur mon blog actuellement car je ne suis pas très active non plus en matière de création. La chaleur estivale, sans doute..

J'ai néanmoins dû m'occuper de m'installer dans mon nouveau petit chez-moi et il a fallu que je fasse preuve d'un peu de créativité car 1) l'espace disponible est vraiment restreint et 2) je ne voulais pas y consacrer de grosses dépenses.

Expérience réussie avec les 2-3 créations ci-dessous...

J'avais commencé par décider de ranger les couverts (ceux déjà présents dans l'appartement et les miens) dans une boîte dédiée. Celle-ci n'existant pas, il m'a fallu la créer.

Rien de plus simple. Il vous faut juste une boîte à chaussures : Boîte à chaussures initiale

Assez moche, je suis d'accord. Vu comme ça, vous n'avez pas trop envie d'y mettre vos couverts de tous les jours, hein ? Et je vous comprends car moi non plus. Alors on va ajouter à la liste des fournitures du papier, du tissu un peu sympa et des cartonnettes.

Un petit habillage extérieur, pour masquer l'origine de la boîte, on fait le dessous aussi, pour le fun :

Boîte dessous

et surtout, un petit habillage intérieur et voilà une boîte dans laquelle on peut avoir envie de ranger autre chose que des chaussures :

Boîte recouverte

Les plus observateurs d'entre vous auront reconnu le tissu déjà utilisé pour habiller deux de mes présentoirs à bijoux (vus ICI)... Pour le fond intérieur, j'ai préféré coller un morceau de feutrine. A ajouter dans la liste de fournitures citée plus haut.

Et voici la boîte en fonction :

Boîte à couverts remplie

Vu son utilisation, il ne m'a pas paru utile et encore moins pratique d'y mettre le couvercle que je n'ai donc pas habillé. Je crois même l'avoir jeté.

Il s'agissait ici d'un amuse-bouche pour les réjouissances à venir.

En effet, le coin cuisine est équipé d'une table bizarrement constituée de 2 abattants avec un espace central inutilisable (et sale mais un coup d'éponge a résolu ce deuxième problème) :

Table vide

Sébastien m'a patiemment expliqué qu'il devait y avoir des tiroirs à l'origine (Ah ? Tu crois ?) et que je n'avais qu'à en refaire (Oh ? Tu penses ?). Pas bête.

La table faisant 70 cm de large, j'ai décidé de ne pas répartir équitablement cette mesure afin d'avoir un tiroir côté cuisine pouvant contenir mon long couteau à pain (enfin, c'est un peu un couteau à tout) qui fait un peu plus de 30 cm et mes spatules et tout. Et comme j'avais prévu un tiroir à crayons et autres fournitures pour le côté salle, j'ai estimé qu'une répartition 40/30 conviendrait tout à fait.

J'ai donc fabriqué 2 tiroirs de même largeur et hauteur en modifiant simplement la profondeur, le tout dans une belle chute de carton bois. J'ai décidé de n'habiller que la façade et l'intérieur.

Comme je suis repartie dans des tons orangés pour mon intérieur, j'ai habillé les 2 façades en orange. Pour l'intérieur, j'ai utilisé un tissu très moche piqué à Maman, un cadeau Damart ou quelque chose d'aussi précieux. Un grand merci à ma Maman quand même parce que, dans cette utilisation, je trouve que le tissu se dote d'une certaine... beauté ? N'exagérons rien mais admettez que le tissu n'est plus si moche une fois dans les tiroirs.

Tiroirs

 

Pour la poignée du tiroir côté cuisine, j'ai retrouvé un cordon de sac "La cure Gourmande" que j'ai mis à la bonne longueur. Malheureusement, je n'avais que celui-ci et n'en avais pas suffisamment pour faire les deux tiroirs. J'ai donc utilisé de la ficelle, 3 brins tressés ensemble, pour faire la poignée côté salle.

Grand tiroir vu de côté

Le tiroir de la cuisine.

 

Petit tiroir vu de dessus

Le tiroir du "bureau".

 

Et voici la table avec les tiroirs, côté salle :

Table avec tiroir côté salle    Tiroir salle ouvert

 

Et côté cuisine :

Tiroir cuisine ouvert

 

J'avoue que je suis assez contente de moi sur ce coup-là parce qu'en plus d'être plus sympa que le trou initial dans la table, c'est très pratique et gain de place. J'ai mes couverts à portée de main quand je suis dans la cuisine et mes ustensiles les plus encombrants sont rangés et n'encombrent plus la minuscule paillasse. Et je ne passe plus mon temps à courir après mon sac à main que j'ai encore mis je-ne-sais-où pour trouver un stylo quand je veux écrire...

content-15

A bientôt pour de nouvelles réalisations.

 

Bises

Cécile